Votre domicile pourra être controlé le soir du nouvel an !

jeudi 29 juillet 2059 32494 Partages

Votre domicile pourra être controlé le soir du nouvel an !

Confinement express autour du premier de l’An ou couvre-feu élargi, observation des eaux usées, réouverture des lieux de culture et de restauration avec des jauges strictes…

Après Noël, arrive le casse-tête de l’équation du Nouvel an et du Covid-19 pour l’exécutif. La courbe des contaminations ne fléchit pas en France, et certaines régions – à l’instar du Grand Est – se retrouvent dans des situations de forte tension.

Comment expliquer, alors, que les contaminations ne baissent pas ?

Quand on regarde l’étude Comcor de l’institut Pasteur sur les lieux de contamination, finalement, ce ne sont pas les transports en commun, les écoles ou le lieu de travail qui sont les endroits de contamination majeurs. Il y a l’histoire de la météo et de l’impact des températures sur l’épidémie, mais ce lien n’est pas net pour l’instant.

Une fois tous ces facteurs éliminés, ce qui reste, ce sont les rencontres dans la sphère privée avec les échanges familiaux – au-delà de la sphère nucléaire – et avec les amis. Surtout, c’est le fait de prendre des repas ensemble.

Selon l’étude, la chose qui pourrait expliquer ce plateau, cette “ligne de crête”, c’est le comportement des Français.

Les contaminations pourraient elles repartir à la hausse après les fêtes ?

Pour Noël, plusieurs éléments montrent que les risques de contamination sont mesurés : énormément de gens se sont fait tester en vue de ces fêtes et on a pu détecter notamment beaucoup d’asymptomatiques, d’où le pic des contaminations jusqu’au 24 décembre.

L’incidence autour de Noël s’est mise à monter alors que le nombre d’hospitalisations ne monte pas. Le taux de contamination augmente parce qu’on trouve plus de tests, mais en réalité, le taux de positivité des tests s’effondre : on teste plus de gens, il y a plus de positifs, mais la population semble moins affectée en moyenne.

Les Français ont moins peur du Covid, moins peur des sanctions, ça va être de plus en plus difficile de les faire appliquer, et dans des moments aussi difficiles, il faut protéger les gens contre eux-mêmes, sans leur mettre le moral à plat.

La solution privilégiée par l'exécutif sera de contrôler systématiquement des habitations présentant des risques pour la santé publique. En termes plus clairs, les forces de l'ordre seront en droit, de présumer une infraction et de procéder à la vérification d'identités des occupants de la maison.

Gérard Darmanan, ministre de l'intérieur, se dit confiant, quant au potentiel dissuasif de cette mesure. Il considère, au micro de nos confrères, que la santé des français doit passer par une responsabilisation inexistante aujourd'hui.

Ainsi, par la voie du décret n°2020-83 promulgué au Journal Officiel de la République Française portant étendue de la compétence judiciaire des forces de l'ordre, celles ci pourront ainsi se présenter à votre domicile, sur contrôle routinier, ou sur un appel du voisinage, pour procéder à une vérification d'identité, et si nécessaire, à une verbalisation.

Le décret prévoit également, une nouvelle batterie d'infractions "Covid" allant jusqu'au délit, dans le cas où "le nombre d'occupants du domicile est plus de trois fois supérieur au seuil de préconisé par les autorités sanitaires". Le propriétaire de l'immeuble ainsi mis en cause, encourra jusqu'à 75 000€ d'amendes et 3 ans d'emprisonnement.

Ces mesures libertaires sont assumées par l'exécutif, Castix se voulant le plus efficace pour préserver la santé des habitants.

Quid d'un troisième confinement ?

loading Biewty

Populaire

  1. 1

    le clignotant bientôt autorisé en vendée C'est une petite révolution qui s'annonce sur les routes vendéennes. En effet, un arrêté préfectoral remontant aux années 60 interdisait formellement l'usage du clignotant aux véhicules motorisés sur l'ensemble du département, ce signal lumineux ayant été considéré comme dangereux et de nature à tromper les usagers de la route sur les réelles intentions des conducteurs. Tantôt soucieux de respecter la loi, tantôt fiers de leurs traditions, toujours est-il que les vendéens respectaient cette interdiction scrupuleusement. Seuls les véhicules de passage n'arborant pas le fier blason "85" répugnaient à garder leurs clignotants éteints, notamment en sortant d'un rond-point, au mépris des règles élémentaires de sécurité vendéennes. Mais voilà, l'Europe a tranché, et le clignotant sera à présent imposé dans les codes de la route de l'ensemble des territoires, en dépit des usages locaux. Triste sort pour les vendéens, qui à moins d'un inespéré Vendexit, devront apprendre ou réapprendre à utiliser ce nouvel accessoire, qui fort heureusement équipe déjà la plupart des modèles automobiles.

  2. 2

    un internaute découvre la supercherie de son meuble suédois. En montant un meuble de bureau Tunko, d'un célèbre fabricant suédois jaune et bleu, Cédric M.* (*nom/prénom changé) habitant de la petite commune de Pompeu-La-Guarigue dans la Drôme, découvre que son meuble est constitué de la même matière que l'emballage : du carton et de l'air ! C'est en faisant tombé une paroi profilaire du meuble que Cédric M. constate que l'intérieur de son meuble est constitué d'alvéoles en carton et de l'air soufflé industriellement. Lui-même étant ingénieur, il reconnait la technique utilisé dans le fuselage de joint de carrelage en Chine qui rendait poreux la tenue de certains revêtements muraux dans les années 80. Le jour même il se rend à l'enseigne qui lui a vendu ce meuble, et selon ses dires, une proposition de 70.000 euros lui aurait été faite pour restituer le meuble de bureau et maintenir le silence. Cédric M. refuse et suite à sa déception d'échange, il saisit le Tribunal de Commerce de Porcy pour mettre en avant la supercherie de ce meuble et attaque l'enseigne suédoise pour "fausserie sur autrui" conformément à l'article 12 alinéas 16 du Code du Commerce de Grands Dépots et Hangars. Cédric M. entend par son action défendre l'artisant du bois francais et surtout défendre le consommateur de meubles d'ultra-consommation. Le procès est prévu pour Juin 2018.

  3. 3

    accident au sable d'olonnes , des millers de mygales dans la nature. Tôt ce matin, un camion transportant des mygales et autres espèces d araignées s'est renversé , laissant échapper des milliers de mygales, et autre espèce de ce type dans la Rue de la cité . Seule quelques araignées ont pu être attrapées. On appelle donc a une très grande prudence car ces espèces voyagent très vite, elles aiment la chaleur des maisons si vous en trouvez une n'essayez pas de les attraper vous même en effet pour la plupart qui sont très vénimeuses.

  4. 4

    un grand requin blanc aperçu au large de st anne du portzic. Une étrange forme est apparue à un pêcheur qui traînait sa ligne au large de St Anne du Portzic à Plouzané. Il a d'abord crû à un requin pèlerin mais la forme de rapprochant il s'est avéré de plus en plus grand et il est remonté rn surface pour montrer son aileron gigantesque et son dos blanc. Aucune forme agressivité n'a été relevé les fonds étant poissonneux. Mais le pêcheur a préféré faire demi-tour. Une grande prudence est demandée à tous les baigneurs car ils se déplacent généralement à plusieurs.

  5. 5

    records battus cette après midi dans lorne. Un motard flasher a plu de 299 km/h ,cette après-midi. Au alentour de 17h sur la RN 12 a auteur du Mêle Sur Sarthe en direction de Mortagne Au Perche une enquête de gendarmerie et ouverte, car l'auteur des fait et actuellement rechercher . d'après la gendarmerie une moto de marque bmw Hp4 serait soupçonné

loading Biewty 3