Scandale international: La France censure une vingtaine Youtubers et artistes en Europe.

Vous êtes sur un site satirique. Ne le prenez pas sérieusement. C'est une blague.

vendredi 03 décembre 2059 80393 Partages

C’est une information ressemblant à un mauvais canular qui est parue cette nuit sur le site de Wikileaks pour être confirmée par l’AEP tôt dans la matinée.

Si la nouvelle est restée inexplicablement discrète en Europe, les politiques et artistes outre atlantique se sont vivement emparés du sujet :

*"La France comme bon nombre d’autres pays de L’UE a profité de la prolongation de l’état d’urgence pour plonger dans le silence ceux qui tirent intellectuellement le peuple vers le haut !"

*"Le raffuts provoqué par le vote de l’indépendance de la catalogne semble replonger les états nation européens dans de vieux travers propagandistes hors du temps."

Même le Président Nord-Coréen Kim Jong Un, s’est fendu d’un commentaire à la télévision nationale autorisée à traiter la nouvelle : «Les États du monde se permettent de nous inonder de leur bien-pensance mais ils devraient commencer par balayer devant leur porte, ce qui se passe en Europe est un scandale international, et son peuple ne sait pas réagir et tirer les enseignements de ces pratiques ».

Pour la France,Le Leak faisait état d’au moins trois procédures en cours contre des artistes et Youtubers français, 22 au niveau européen.

En tête de file, Bruce BENAMRAN de la chaine e-penser, Alexandre ASTIER et PV NOVA.

Au moins un de ces noms vous est familier car il s’agit d’humoristes ou de vulgarisateurs connus pour proposer un contenu culturel riche et didactique.

En s’intéressant à la dépêche AFP, nous avons découvrir qu’une dizaine d’autres Youtubers sont concernés :
-cimen
-Inthepanda
-merciertoto
-Dirtybiology
-Astronogeek
-les bons profs
Etc

Preuve que l’enrichissement personnel et la connaissance payent, ces chaines avoisinent les 40 millions d’abonnés et totalisent 200 millions de vues. Alexandre ASTIER quant à lui a joué ces deux derniers spectacles didactiques à guichets fermés pendant environ 3 ans cumulés.

Nous apprenons que depuis le mois de janvier 2017 une forte pression est mise sur la plateforme filiale de Google pour voir les chaines fermées et le contenu relatif retiré ( citations et utilisation d’extrait par d’autres vidéos).

Le géant américain ne cédant pas sous la pression, l’opinion publique apprenait plus tard dans l’année que la firme était redevable de millions d’euros d’impôts non perçus.

Il faut dire qu’il est difficile pour la plateforme de se priver du revenu publicitaire généré par un si grand nombre de vues mensuel, d’autant qu’il s’agit souvent de contenu original et culturel ne contrevenant pas aux droits d’auteur.

Soupçonnés d’Atteinte aux Intérêts Fondamentaux de la Nation dans un contexte d’état d’urgence prolongé, ces infractions sont en ce moment même instruites et jugés par les juridictions des forces armées. (Article 701 du code de procédure pénale) échappant ainsi à toute couverture médiatique.

Les artistes risquent en théorie trente ans de détention criminelle et de 450 000 euros d'amende.

Pire, aux termes de l’article 414-3 du code de procédure pénale « Toute personne ayant participé au complot défini par l'article 412-2 sera exempte de peine si elle a, avant toute poursuite, révélé le complot aux autorités compétentes et permis l'identification des autres participants. »

A maxima ceci devrait théoriquement permettre l’inculpation des utilisateurs de la plateforme, et a minima garantir un silence religieux autour de l’affaire.

Mais alors qu’est-il reproché aux artistes exactement ? La suite est digne des plus belles républiques bananières.

Au sens du code pénal français : Les intérêts fondamentaux de la nation s'entendent de son indépendance, de l'intégrité de son territoire, de sa sécurité, de la forme républicaine de ses institutions, des moyens de sa défense et de sa diplomatie, de la sauvegarde de sa population en France et à l'étranger, de l'équilibre de son milieu naturel et de son environnement et des éléments essentiels de son potentiel scientifique et économique et de son patrimoine culturel.

Or à la lecture du réquisitoire de la juridiction militaire, il semble que la forme républicaine des institutions soit garantie par l’ignorance massive de la population, et donc, que les éléments essentiels du potentiel scientifique et culturel doivent être maintenus à un niveau très bas.

"Les prévenus (…) sont suspectés d’Atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation au sens des articles (…) par la diffusion publique de contenu audiovisuelle ou écrit dont la portée et l’impact sont susceptibles d’influencer massivement un changement radical de comportement ou de raisonnement au sein des citoyens de la république (…)et donc de porter atteinte au fonctionnement de cette dernière ou à ses institutions."
(…)
"L’activité dite de vulgarisation pratiquée massivement et de façon ludique, rend l’accès aisé et gratuit à certains pans des sciences dites complexes, mettant en péril l’essentiel du potentiel scientifique français en jetant potentiellement le discrédit sur les décisions républicaines découlant directement ou indirectement de l’état admis de la science."

Des incriminations similaires autant dans la forme qu’au fond ont vu le jour dans la majorité des pays de l’UE.

On pourra se demander s’il existe une corrélation entre ces accusations farfelues et la mise en évidence récente via un rapport parlementaire européen, du manque de contrôle des lobbies à Bruxelles comme dans les états membres.

A l’heure actuelle, Google a refusé de fermer les chaines des prévenus et serait soutenu dans sa résistance par le gouvernement des USA. Une refonte graphique exceptionnelle de la page d’accueil du moteur de recherche serait en cours de réalisation en soutien aux auteurs.

Youtube France prépare la diffusion d’un message de plus d’une minute pour protester contre la procédure en cours.

Qu’elle qu’en soit l’origine ces accusations font froid dans le dos d’autant qu’elles ne sont pour le moment relayées ni par les médias de masse, ni par les partis d’opposition qui semblent se complaire dans le silence.

Sous couvert d’anonymat un parlementaire de l’UE a brièvement accepté de répondre à nos questions :

« que voulez-vous, la population Française, puisque c’est celle qui me concerne, n’est plus celle des années 80-90 qui pouvait se contenter d’une fête tous les week end à danser sur du Patrick Sebastien pour oublier qu’elle se fait spoiler toute la semaine. (…) Aujourd’hui les jeunes réfléchissent et ont un accès illimité au savoir sans que nous puissions faire le tri de ceux qui pensent juste en lors collant un échec scolaire (...) A mon sens tout le système est en danger et ils sont contraints de juguler violemment l’arrivée de citoyens intelligents, à qui on ne vendra plus tout ce qu’on veut(..) »

Encore plus inquiétant, ce dernier nous a avoué en OFF total que le gouvernement avait massivement injecté des fonds publiques au sein de la société H20, société de production de Cyril HANOUNA, afin selon lui de « tenter le tout pour le tout pour de revenir à l’équilibre »

On peut penser que sans la fuite révélée par la plateforme presse américaine, en pleine période fiscale et avant les achats de Noël, cette affaire n’aurait jamais pris l’ampleur assurée d'un futur scandale international à laquelle elle est promise dans les jours à venir.

Bruxelles
Y. VAN DEZHINFAULT

Vous êtes sur un site satirique. Ne le prenez pas sérieusement. C'est une blague.

loading Biewty

Populaire

  1. 1

    le clignotant bientôt autorisé en vendée C'est une petite révolution qui s'annonce sur les routes vendéennes. En effet, un arrêté préfectoral remontant aux années 60 interdisait formellement l'usage du clignotant aux véhicules motorisés sur l'ensemble du département, ce signal lumineux ayant été considéré comme dangereux et de nature à tromper les usagers de la route sur les réelles intentions des conducteurs. Tantôt soucieux de respecter la loi, tantôt fiers de leurs traditions, toujours est-il que les vendéens respectaient cette interdiction scrupuleusement. Seuls les véhicules de passage n'arborant pas le fier blason "85" répugnaient à garder leurs clignotants éteints, notamment en sortant d'un rond-point, au mépris des règles élémentaires de sécurité vendéennes. Mais voilà, l'Europe a tranché, et le clignotant sera à présent imposé dans les codes de la route de l'ensemble des territoires, en dépit des usages locaux. Triste sort pour les vendéens, qui à moins d'un inespéré Vendexit, devront apprendre ou réapprendre à utiliser ce nouvel accessoire, qui fort heureusement équipe déjà la plupart des modèles automobiles.

  2. 2

    un internaute découvre la supercherie de son meuble suédois. En montant un meuble de bureau Tunko, d'un célèbre fabricant suédois jaune et bleu, Cédric M.* (*nom/prénom changé) habitant de la petite commune de Pompeu-La-Guarigue dans la Drôme, découvre que son meuble est constitué de la même matière que l'emballage : du carton et de l'air ! C'est en faisant tombé une paroi profilaire du meuble que Cédric M. constate que l'intérieur de son meuble est constitué d'alvéoles en carton et de l'air soufflé industriellement. Lui-même étant ingénieur, il reconnait la technique utilisé dans le fuselage de joint de carrelage en Chine qui rendait poreux la tenue de certains revêtements muraux dans les années 80. Le jour même il se rend à l'enseigne qui lui a vendu ce meuble, et selon ses dires, une proposition de 70.000 euros lui aurait été faite pour restituer le meuble de bureau et maintenir le silence. Cédric M. refuse et suite à sa déception d'échange, il saisit le Tribunal de Commerce de Porcy pour mettre en avant la supercherie de ce meuble et attaque l'enseigne suédoise pour "fausserie sur autrui" conformément à l'article 12 alinéas 16 du Code du Commerce de Grands Dépots et Hangars. Cédric M. entend par son action défendre l'artisant du bois francais et surtout défendre le consommateur de meubles d'ultra-consommation. Le procès est prévu pour Juin 2018.

  3. 3

    accident au sable d'olonnes , des millers de mygales dans la nature. Tôt ce matin, un camion transportant des mygales et autres espèces d araignées s'est renversé , laissant échapper des milliers de mygales, et autre espèce de ce type dans la Rue de la cité . Seule quelques araignées ont pu être attrapées. On appelle donc a une très grande prudence car ces espèces voyagent très vite, elles aiment la chaleur des maisons si vous en trouvez une n'essayez pas de les attraper vous même en effet pour la plupart qui sont très vénimeuses.

  4. 4

    un grand requin blanc aperçu au large de st anne du portzic. Une étrange forme est apparue à un pêcheur qui traînait sa ligne au large de St Anne du Portzic à Plouzané. Il a d'abord crû à un requin pèlerin mais la forme de rapprochant il s'est avéré de plus en plus grand et il est remonté rn surface pour montrer son aileron gigantesque et son dos blanc. Aucune forme agressivité n'a été relevé les fonds étant poissonneux. Mais le pêcheur a préféré faire demi-tour. Une grande prudence est demandée à tous les baigneurs car ils se déplacent généralement à plusieurs.

  5. 5

    records battus cette après midi dans lorne. Un motard flasher a plu de 299 km/h ,cette après-midi. Au alentour de 17h sur la RN 12 a auteur du Mêle Sur Sarthe en direction de Mortagne Au Perche une enquête de gendarmerie et ouverte, car l'auteur des fait et actuellement rechercher . d'après la gendarmerie une moto de marque bmw Hp4 serait soupçonné