Les rollers, bientôt interdits dans les rues de Paris

samedi 25 janvier 34589 Partages

Les rollers, bientôt interdits dans les rues de Paris

La recrudescence des accidents liés à la pratique du roller ainsi que les nuisances provoquées par les manifestations ayant lieu le vendredi soir et le dimanche après-midi, a forcé la maire de Paris, Anne Hidalgo, à proposer au prochain conseil de Paris, un arrêté visant à interdire la pratique des rollers dans tous les lieux publics de la capitale. Cette mesure a été très mal accueilli par les passionnés. Certains pratiquants rencontrés aujourd'hui, nous ont fait part de leur colère allant même jusqu'à parler "d'arrêté liberticide" ou encore "d'attaque directe contre la communauté".

Jacques Cousin, le président de l'association Roller et Coquillage a déclaré plus tôt dans l'après-midi : "C'est une honte. C'est un faux débat qui ne sert qu'à s'attirer la sympathie des bourgeois du XVIème." Même son de cloche chez Thomas, responsable du rayon roller au Decathlon de la rue Tolbiac : "Pour se mettre les vieux (sic) dans la poche, Hidalgo est prête à entrer en guerre avec une armée de passionné. Cela va forcément la desservir. Et je ne parle même pas des chiffres de vente de mon rayon qui vont chuter."
A l'inverse, Simone d'Etampe, présidente de l'association pour la tranquillité du VIIème arrondissement a déclaré chez nos confrères de l'AFP : "Enfin une bonne nouvelle. Combien de personnes âgées ou fragiles ont été agressé par ses voyons à roulettes. Comment peut-on espérer passer un après-midi dominical tranquillement avec cette marée d'animaux fin soûl (sic) qui passe tout le temps sous nos fenêtre? Je vous le demande. Mme Hidalgo a enfin entendu la voix de la raison et nous la félicitons pour cela."

L'arrête sera proposé au vote lors du prochain conseil de Paris, le 18 Novembre prochain. Plusieurs associations ont déjà annoncé leur intention de perturber la séance si l'arrêté n'est pas supprimé.