Defré Dioxy le nouveau visage de l'antifascisme

samedi 31 octobre 65600 Partages

Defré Dioxy le nouveau visage de l'antifascisme

Alerta fascista"

Les groupes antifa
'' BLOCSPARIS ''
interrogés semblent davantage se poser en héritiers du réseau No Pasaran parisiens. Fer de lance du mouvement antifasciste en France début 2000,
le réseau antifa Paris reposait, entre autres, sur les sections baptisées blocsParis (Section carrément anti-Le Pen) créées en 2001et sur REFLEXes, ancienne revue créée en 1986. Gilles Vergnon, spécialiste de l'antifascisme en France et auteur de L'antifascisme en France, de Mussolini à Le Pen (Presses universitaires de Rennes, 2009) insiste sur l'aspect autonome du réseau :

«C'est une mouvance qui postule un antifascisme radical, c'est-à-dire qu'il n'est pas question d'avoir des alliances larges contre le Front national : ils ne s'allient ni avec la droite modérée ni avec la gauche du gouvernement.»

Existait-il des liens entre chasseurs de skins et réseau No Pasaran? "Il y a eu des jonctions ponctuelles, raconte le militant de REFLEXes, l'antifascisme radical et les bandes de chasseurs se côtoyaient au moment des manifs étudiantes, dans les concerts". "C'était des mecs qui se faisaient emmerder par des skins néonazis et qui, plutôt que d'être dans le rôle de victimes, ont décidé d'assumer le truc quitte à aller les chercher. Mais la réalité de ce qu'on peut faire aujourd'hui dans la rue n'est plus la même", ajoute-t-il.


Recommandé