Port du masque et risque pour le système imunitaire : les scientifiques allemands montent au front.

mardi 22 septembre 96127 Partages

Port du masque et risque pour le système imunitaire : les scientifiques allemands montent au front.

Le port du masque a un impact nefaste sur le système imunitaire, c'est maintenant un fait. Une équipe de chercheurs de l'université de Humboldt dirigée par le Dr Nicolas Kippenberger ont mis en évidence dans une étude nommée "großartiges Studium der Masken" et publiée dans la célèbre revue PLoS Medicine, que la capacité immunitaire de la population de Munich avait diminuée de 2,4 en seulement 3 mois.
Cette étude réalisée sur un pannel important, soit 9450 individus de 14 à 85 ans démontre de manière significative le risque du masque chirurgical ou tissu, si celui-ci devait être adopté sur moyen à long terme.

Des lanceurs d'alerte et de l'intuition
Alors que la question faisait déjà débat en france et dans toute l'Europe mi Mai suite à la sortie de confinement, de nombreux signaux ont mis en évidence un certain nombre d'incohérences et de problématiques médicales : maux de tête, difficultés respiratoires, malaises. "La science est lente" précise le Dr Kippenberger, directeur de thèse et chef de l'étude "großartiges Studium der Masken. [...] Il est parfois nécessaire de prendre des mesures basées sur notre intuition". Le conseil scientifique européen a confirmé avoir étudié scrupuleusement le contenu de ces recherches dans un interview accordé à The Sciencer, mais rien ne laisse pour le moment présuposer que les pays prendront les mesures en adéquation avec ces résultats.

Appel à la prudence de l'OMS
De son côté l'OMS a affirmé sur un post twitter le 08/09/2020 tenir compte de ces recherches, mais appelle à la prudence quant aux résultats et à leurs réplications. L'organisation mondial de la santé a par ailleurs affirmé avoir aloué un budget de 680 000$ afin de financer une études internationale sur le port du masque. Et même si cette somme apparait dans les finances publiques de l'organisation, il semblerait que les recherches n'aient même pas encore commancés.
https://www.who.int/docs/default-source/coronaviruse/covid-19-flash-appeal---25-may-2020v5.pdf?sfvrsn=2110b635_1&download=true

Lien de l'étude : https://www.thieme-connect.com/products/ejournals/abstract/10.1055/a-1209-3758


Recommandé